Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Transition énergétique : du rôle des VE

Transition énergétique : du rôle des VE

Une étude révèle que la contribution des véhicules électriques à la transition énergétique en France sera plus ou moins élevée d'ici 2030 selon le mix énergétique adopté, le rythme de déploiement des véhicules électriques et le taux d'utilisation des systèmes de gestion d'énergie dits Véhicule-to-grid (V2G).

 

Les impacts des VE sur la consommation des ressources fossiles, l'acidification des milieux naturels et le potentiel de réchauffement climatique seront en effet très différents selon les scénarios établis par l'étude. Le premier scénario correspond aux objectifs de transition énergétique de la France pour 2030. Ici, le mix énergétique est composé à 39% d'énergies renouvelables, le pays totalise 4,4 millions de VE, ces derniers recourent aux solutions de gestion d'énergie V2G jusqu'à 30% et le taux de recyclage des batteries est assuré à 70%. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que, par rapport à ce scénario de base, les choses peuvent prendre beaucoup de retard ou fortement s'accélérer selon les choix du Gouvernement et l'évolution du marché.

 

Avec un mix énergétique comprenant seulement 15% d'énergies renouvelables, un marché de seulement 1,5 million de VE et des taux de recours aux solutions V2G et de recyclage de batteries de respectivement 10% et 50%, la consommation des ressources fossiles explose (+68% par rapport au premier scénario) tout comme l'acidification des milieux naturels (+73%) et le potentiel de réchauffement global (+68%). En revanche, dans le scénario où le mix énergétique comprend 43% d'énergies renouvelables, où il y a 5,5 millions de VE, que ces derniers recourent aux solutions V2G à 75% avec des batteries recyclées à au moins 85%, la consommation de ressources fossiles recule de 6%, l'acidification des milieux naturels de 17% et le potentiel de réchauffement climatique baisse de 6%, toujours par rapport au premier scénario.

 

Rien d'étonnant à cela pour autant. En fonction du choix énergétique de la France, l'empreinte du VE peut varier entre 8 et 14 tCO2-eq (contribution des gaz à effet de serre sur le réchauffement climatique). Avec 4,4 millions de VE, l'étude souligne en outre que le réseau électrique pourrait se voir injecter près de 45GWh supplémentaires grâce aux solutions V2G sur la plage horaire 18h/20h en hiver. "Il s'agit d'une quantité importante étant donné que la consommation varie entre 60 et 80GWh par heure pour une journée d'hiver", relève l'étude.

 

Quel scénario a le plus de chance de se réaliser ? Pour Renault, c'est le scénario des 5,5 millions de VE avec un mix énergétique de 43% d'énergies renouvelables qui devrait se réaliser. "Nous avons déjà pris en compte la seconde vie de nos batteries dans la mesure où nous louons ces dernières et que nous avons créé une filiale dédiée aux réseaux intelligents de distribution et d'exploitation d'électricité dénommée 'Renault Energy Services'", explique Jean-Philippe Hermine, directeur du plan environnement du groupe Renault. Le responsable croit d'autant plus dans ce scénario que les batteries offrent toujours plus d'autonomie. "C'est notamment le cas avec notre nouvelle Zoé", illustre Jean-Philippe Hermine.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le marché européen tient le cap

Hormis les accidents d'avril et de septembre, le marché VP de l'UE n'a affiché que des progressions. Cela se confirme en novembre avec une croissance de 5,9%. Au cumul depuis janvier, les ventes sont

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

Zanzicar : la plateforme digitale du groupe Parot est née !

L'opérateur bordelais a dévoilé ce matin les contours de sa plateforme de vente en ligne de VO. Celle-ci est appelée à casser les codes du marché de la seconde main et doit écouler 15000 unités

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page