Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Valeurs résiduelles : l'essence rattrape le Diesel en France et en Allemagne

Valeurs résiduelles : l'essence rattrape le Diesel en France et en Allemagne

Les valeurs résiduelles des véhicules essence et Diesel tendent à s'y rapprocher, révèle une étude de la société de cotation Autovista. Au Royaume-Uni, l'avantage est déjà à l'essence !

 

Lentement mais sûrement, les valeurs résiduelles des véhicules essence et Diesel tendent à se rapprocher sur le Vieux Continent. En tout cas, c'est ce qui ressort d'une étude de la société de cotation Autovista. Le différentiel favorable aux modèles Diesel depuis des années ne cesse de se contracter en France et en Allemagne.

 

Ainsi, si la valeur résiduelle d'un modèle Diesel était de 41% début 2015 en France après 36 mois/90000km et celle d'un modèle essence de 33% avec le même couple durée/kilométrage, ces pourcentages sont passés à respectivement 43% et 37% en 2017. En l'espace de deux ans, l'écart de valeur résiduelle entre les deux types de carburation est donc passé de 8 à 6 points. Et la France n'est pas une exception. En Allemagne, cet écart est passé de 7 à 4 points entre 2015 et 2017. La valeur résiduelle des modèles Diesel y est passée de 42% à 43% et celle des modèles essence de 35% à 39%.

 

De l'autre côté de la Manche ? Ici, la valeur résiduelle des modèles essence est déjà de meilleure facture que celle des modèles Diesel ! Et scandale du Dieselgate oblige, l'avantage de l'essence sur le gazole n'a cessé de s'y accentuer depuis 2015. En décembre dernier, la valeur résiduelle des modèles essence y était de 45% et celle des modèles Diesel de seulement 38%, données fournies toujours sur la base d'une durée d'utilisation de 36 mois/90000km.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles

Marc Bruschet, président du GNCO, est confiant quant à l'intégration de la marque allemande dans le giron du constructeur français même si certains points comme la nouvelle grille de rémunération

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page