Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La prime à la conversion inspire les constructeurs

La prime à la conversion inspire les constructeurs

La prime à la conversion, instaurée le 1er janvier 2018, vise à encourager l’achat d’un modèle à faible niveau de CO2 en contrepartie de la mise à la casse d’un modèle ancien. Un dispositif dont bénéficient aussi bien les acheteurs de véhicule neuf que d’occasion, et qui fait des émules auprès des constructeurs.

 

Annoncée par le ministre de l’Ecologie, Nicolat Hulot, dans le cadre du "paquet solidarité climatique", la prime à la conversion, lancée le 1er janvier 2018, propose aux particuliers et aux professionnels de bénéficier d’une aide financière pour l’achat ou la location d’un véhicule à faible niveau d’émissions de gaz carbonique. Pour en bénéficier, le véhicule, qu’il soit particulier ou véhicule utilitaire léger de moins de 3,5t, doit répondre à un de ces critères : pour les véhicules à essence, être immatriculés avant 1997, pour les véhicules Diesel être immatriculés avant 2001 pour les ménages imposables, date ramenée à 2006 pour les ménages non imposables.

 

 

Une prime allant jusqu'à 2500€

 

 

Le montant de cette prime à la conversion se base sur le barème de la vignette Crit’Air et varie selon le modèle et la situation fiscale du foyer. L’achat ou la location d’un véhicule électrique d’occasion ou d’un véhicule essence ou Diesel estampillé Crit'air 1 ou 2, neuf ou d’occasion, émettant moins de 130g, donne le droit à une aide de 1000€ pour un foyer imposable et à 2000€ pour un foyer non imposable. 2500€ sont versés pour l’acquisition d’un modèle électrique neuf (VP ou VUL) en plus du bonus de 6000€. Enfin, pour l’achat ou la location d’un deux-roues, trois-roues motorisé ou quadricycle électrique neuf, un foyer imposable touchera 100€ contre 1100€ pour un foyer non imposable, en plus des 250€ de bonus.

 

 

Les constructeurs s’engouffrent dans la brèche

 

 

Plusieurs constructeurs ont profité de de cette annonce pour proposer ou prolonger en parallèle leurs propres aides pour l’achat d'un véhicule neuf. C’est le cas par exemple de BMW qui a annoncé le maintien de sa prime Eco-Mobilité. Jusqu’au 30 juin, le constructeur premium propose aux propriétaires de modèles essence ou Diesel aux normes Euro4 ou antérieures de bénéficier de cette prime de 1000€ pour les Mini et de 2000€ pour les BMW, en contrepartie de la restitution de leur ancien véhicule dans le réseau. Plus de 134 véhicules neufs BMW et Mini sont éligibles à cette offre, soit la BMW i3, les modèles hybrides rechargeables des deux marques, ainsi que ceux aux normes Euro6 émettant moins de 130g.

 

 

Dynamiser les ventes de modèles propres

 

 

De son côté, Ford, a lancé sa compagne EcoPass. Opérationnelle jusqu’au 31 mars, elle permet l’attribution d’une aide de 1000€ pour l’achat d’un de ses huit modèles, sous condition de reprise d’un ancien véhicule destiné à la casse.Avec son éco-prime, Nissan propose jusqu’à fin février de multiplier la prime gouvernementale de 1000€ pour l’achat d’un Juke, Qashqai, X-Trail, et, du côté des citadines, d’une Micra ou d’une Pulsar. Résultat : une prime ainsi comprise entre 4000 et 6000€, selon les modèles.A noter enfin, les initiatives

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles

Marc Bruschet, président du GNCO, est confiant quant à l'intégration de la marque allemande dans le giron du constructeur français même si certains points comme la nouvelle grille de rémunération

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page