Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
AssessFirst révolutionne le recrutement

Team AssessFirst et son P-dg David Bernard.

AssessFirst révolutionne le recrutement

Au bout de 18 mois, seul un candidat recruté sur deux est toujours en poste. Un échec directement imputable au décalage entre la personnalité du candidat et le poste à pourvoir, selon AssessFirst. Avec sa "solution prédictive", la start-up souhaite changer la donne pour des embauches performantes et durables de personnalités engagées.

 

Le CV n’a désormais plus la cote ! Pour Simon Baron, responsable recherche et développement d’AssessFirst, "la question RH est traitée de façon trop marketing". La start-up souhaite adapter le recrutement aux exigences de notre époque en misant sur ce que David Bernard, P-dg d’AssessFirst, appelle "l’approche prédictive".

 

Il s’agit d’un système d’algorithmes d’un nouveau genre qui se base sur les aptitudes, les motivations et la personnalité du candidat ainsi que sur des données internes à l’entreprise, permettant d'anticiper sa capacité à réussir et à s’épanouir une fois en poste. Une bonne nouvelle lorsque l’on sait que les candidats souhaiteraient que leur motivation (70 % d'entre eux) et leur personnalité (65 %) soient prises en compte dans le processus de recrutement.

 

Rapidité et efficacité

 

L’intérêt pour le recruteur réside dans le fait qu’une fois le profil du candidat complété, l’employeur découvre instantanément si oui ou non il a le potentiel pour performer et s’épanouir chez lui, dans le contexte de son entreprise. De plus, "en utilisant les modèles prédictifs de Benchmark, un employeur peut améliorer la pertinence de ses recrutements de 30 à 40 %", souligne Christophe Hoareau, chef de projets.

 

Depuis le lancement de son système “prédictif", AssessFirst comptabilise 2 007 campagnes, dont 354, soit 17 %, se sont transformées en offres d’emploi.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault enregistre des résultats financiers record pour 2017

Renault, qui n'a jamais vendu autant de voitures dans son histoire, avance un chiffre d'affaires inégalé de 58,77 milliards d'euros, en hausse de 14,7 %, et une marge opérationnelle de 6,6 %.

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page