Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Audi se relance sur le segment C-SUV avec le nouveau Q3

Le nouveau Q3 sera livré à partir du mois de novembre.

Audi se relance sur le segment C-SUV avec le nouveau Q3

Dépassée par une concurrence plus moderne, la première génération du Q3 cède sa place à une nouvelle mouture dotée de toutes les technologies du moment. Audi compte ainsi retrouver des couleurs sur l’un des principaux segments du marché, celui des C-SUV.

 

La compétition fait rage sur le segment des C-SUV. Les constructeurs premium ont laissé quelques plumes ces derniers mois avec l’arrivée de concurrents généralistes haut de gamme redoutables, à commencer par le Peugeot 3008. Audi compte mettre fin à l'hémorragie en dégainant un nouveau Q3.

 

Cette seconde génération mise sur design relativement conservateur même si quelques fantaisies sont au menu comme une peinture bi-ton. Le nouveau Q3 mise sur des éléments moins visibles pour se mêler à la lutte. Le premier d’entre eux est l’habitabilité. Le Q3 gagne 97 mm en longueur, pour atteindre 4 485 mm, 18 mm en largeur et surtout 78 mm en empattement. Le SUV est donc supposé être plus spacieux, notamment au niveau des places arrière et du coffre. Audi annonce pour ce dernier un volume allant de 560 à 675 litres en fonction du positionnement des sièges arrière, qui peuvent coulisser de 150 mm de l’avant vers l’arrière et être inclinés en sept positions.

 

La vie à bord a également été au cœur des attentions avec un tableau de bord modernisé. Celui-ci intègre les bouches d’aération en partie supérieure tandis que la partie inférieure incorpore une large zone octogonale entièrement noire où se loge un écran tactile de 8,8 ou 10,1" en fonction du système MMI retenu par le client (MMI radio plus ou MMI navigation plus). A cela viennent s’ajouter le virtual cockpit, le combiné d’instruments digital reposant sur un écran de 10,25 ou 12,3". Le Q3 propose également une panoplie de services connectés avec Audi connect.

 

Quatre motorisations au lancement

 

Audi sort ensuite l’artillerie lourde en matière d’aides à la conduite. Un régulateur de vitesse adaptatif permettant d’évoluer dans les embouteillages grâce au traffic jam assist et l’active lane assist, le détecteur d’angle mort, le park assist guidant le conducteur pour entrer ou sortir d’une place de stationnement ou encore le système Audi pre sense front safety capable de détecter les situations dangereuses (piétons, cyclistes…) sont au menu.

 

Enfin, pour animer le Q3, Audi propose quatre moteurs au lancement. La gamme diesel se compose d’un bloc 2,0 l de 150 ch (35 TDI) disponible avec une boîte manuelle et une transmission quattro. Par la suite, les clients pourront opter pour la boîte automatique S tronic à sept rapports associée à la version traction. Il faudra en revanche patienter pour bénéficier du 2,0 TDI de 190 ch.

 

La gamme essence se compose quant à elle du 1,5 TFSI de 150 ch (35 TFSI) en boîte S tronic à sept rapports et version traction. Une boîte manuelle à six rapports sera proposée à l’automne. Viennent s’ajouter au lancement un 2,0 TFSI de 190 ch (40 TFSI) et de 230 ch (45 TFSI). Ces deux moteurs sont associés de série avec la boîte S tronic à sept rapports et la transmission intégrale permanente quattro.

 

Audi annonce pour finir que le Q3, qui sera fabriqué dans l’usine de Győr, en Hongrie, commencera à être livré à compter du mois de novembre.

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Les Grands Prix de la Distribution Automobile se profilent

En novembre prochain, aux côtés des Concession et Groupe de l'Année, le Journal de l'Automobile élargira le périmètre de son événement dédié à la distribution. Les Grands Prix de la Distribution

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page