Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Fullcar Services recrute 2 000 convoyeurs

La société travaille avec une centaine de clients (constructeurs, distributeurs, responsable de flottes, loueurs…).

Fullcar Services recrute 2 000 convoyeurs

Numéro un du convoyage en France, Fullcar Services est à la recherche de 2 000 chauffeurs-conducteurs indépendants pour son service e-convoyage.

 

Stratégie payante. Ouverte il y a un an aux convoyeurs indépendants, la plateforme e-convoyage connaît un succès grandissant. Sur le premier semestre 2018, celle-ci a permis à Fullcar Services d'enregistrer une croissance de son activité de 70 %. Un résultat flatteur qui devrait se poursuivre et qui oblige la société à préparer l'avenir en déployant une vaste campagne de recrutement. 2 000 chauffeurs-conducteurs indépendants intéressés à l'idée d'effectuer des missions ponctuelles sont ainsi recherchés par Fullcar Services.

 

Cette nouvelle interface Web, qui référence déjà plus de 300 partenaires, permet aux auto-entrepreneurs et entreprises sélectionnés par la société d’accéder chaque jour à une liste de missions de convoyage. Une fois référencés sur la plateforme, les partenaires convoyeurs peuvent proposer leurs prix et services pour chaque convoyage, aucun tarif n’étant imposé. La plateforme de Fullcar Services constitue une réelle opportunité de générer des revenus ou du chiffre d’affaires complémentaire. La rémunération mensuelle constatée peut aller jusqu’à 1 500 euros.

 

Chaque candidat doit répondre à un cahier des charges précis afin d'assurer une qualité de service optimale. Depuis un an, seules 22 % des candidatures ont été retenues. "Avec ce changement de dimension, notre ambition est de gagner en réactivité et en proximité grâce à un maillage extrêmement fin du territoire, tout en garantissant la qualité de service qui a toujours fait notre force et notre différence", explique Yves Cadio, directeur d’exploitation de Fullcar Services. En une dizaine d'années, la société s'est constituée un solide portefeuille comprenant une centaine de clients (constructeurs, distributeurs, responsable de flottes, loueurs…).

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
PLF 2019 : 500 000 primes à la conversion jusqu’en 2022

Le gouvernement réévalue le dispositif de la prime à la conversion des véhicules les plus polluants dans le projet de loi de finances pour 2019. L’objectif est désormais de verser 500 000 primes

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page