Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Ford active sa Ka+

Ford active sa Ka+

En plus des SUV, qui représentent 30 % de ses ventes, Ford mise sur une gamme de baroudeuses baptisée "Active". Offrir des attributs de SUV à une berline n'est pas nouveau mais, dans le contexte actuel, cela pourrait être judicieux.

 

Après la Fiesta, mais juste avant la Focus, la Ka+ est aujourd'hui disponible en une version "crossoverisée" baptisée "Active". Une gamme de trois baroudeuses, complétée par trois SUV, l'EcoSport, le Kuga et l'Edge, qui permet à Ford de répondre au mieux aux tendances actuelles et à venir. Parions que les ventes de la marque, revenues à l'équilibre à fin août (-0,1 %) en France, vont renouer avec la croissance avec l'influence grandissante de ces modèles. Les SUV représentent près de 30 % des volumes grâce à l'EcoSport qui connaît une deuxième jeunesse après son restylage. Ses ventes (8 560 unités) sont en hausse de 66 % depuis le début de l'année.

 

Les raisons de cette performance sont nombreuses, à commencer par le style, mais aussi un habitacle largement refondu et inspiré de la nouvelle Fiesta. De plus, le transfert de la production de l'Inde vers la Roumanie, moyennant 200 millions d'euros d'investissement, a également facilité le travail sur le terrain grâce à des gammes mieux construites et surtout des délais de livraison sans commune mesure. Cet EcoSport 2018 profite aussi de la transmission intégrale i-AWD et de l'arrivée d'un nouveau bloc diesel 1.5 EcoBlue 100 et 125 ch, toujours issu de la coopération avec PSA.

 

Apparue en 2014 sur certains marchés et en 2016 en Europe, la Ka+ s'est, elle aussi, offert une large remise à niveau durant l'été sans toutefois compromettre sa mission d'accessibilité. En plus de voir arriver un bloc diesel 95 ch sous son capot (qui devrait représenter 10 à 15 % des ventes en France), la berline étrenne un nouveau 3-cylindres de 1,2 l de cylindrée décliné en deux niveaux de puissance avec 70 et 85 ch. Autre nouveauté : une finition Active dont le style est largement inspiré des SUV de la marque. La citadine affiche ainsi une autre personnalité avec, par exemple, des barres de toit, des protections de caisse ou encore une garde au sol rehaussée de 23 mm. L'intérieur n'est pas en reste avec de nouveaux équipements, comme le système multimédia Sync 3 associé à un écran de 6,5''. Un cocktail technologico-baroudeur réussi, comme sur la Fiesta d'ailleurs.

 

Si Ford reste confiant quant aux perspectives de croissance de ses SUV, il parie aussi, avec sa gamme Active, sur une évolution du marché à cause de l'arrivée du WLTP. En effet, avec le même moteur 100 ch EcoBoost, une Fiesta Active affiche des émissions de 105 g/km, alors qu'un EcoSport 4x2 atteindra, lui, 121 g/km. Une différence de 15 % qui pourrait avoir de plus en plus d'impact sur certains clients, au fil des durcissements du malus.

 

----------------

 

La Ka+ en bref

Date de lancement : été 2018

Segment de marché : citadines

Objectif * : 9 000 unités

Principales concurrentes de la Ka+ : 5 650 unités (+5,3 %) (cumul août 2018)

• Dacia Sandero : 48 115 (+13,3 %)

• Fiat Panda : 8 879 (+96,5 %)

• Suzuki Ignis : 3 940 (+34,7 %)

Prix :

Essence : de 10 350 à 13 750 euros

Diesel : de 14 050 à 15 750 euros

Copyright photo : Ford© Thomas Cortesi

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Les groupes Lamirault et Schumacher se rapprochent !

Nouveau coup de tonnerre dans le secteur de la distribution automobile : les groupes d'Olivier Lamirault et d'Edouard Schumacher viennent d'annoncer, ce mardi 16 octobre, leur volonté de construire un projet

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page