Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
L’Alliance renforce sa production d’utilitaires en France

L’Alliance renforce sa production d’utilitaires en France

L'usine Renault de Maubeuge produira la nouvelle génération Kangoo et le Nissan NV250, tandis que Sandouville accueillera le nouveau fourgon Mitsubishi.

 

Toujours dans l’objectif d’accélérer les synergies, qui, pour rappel, devront atteindre à l’horizon 2022 les 10 milliards d’euros, l’Alliance a décidé de concentrer sa production de véhicules utilitaires. Avec, comme grande gagnante, l’industrie automobile française. Carlos Ghosn, PDG de l’Alliance, a annoncé la production de nouveaux véhicules utilitaires dans les usines de Maubeuge et Sandouville.

 

Maubeuge, qui produit déjà les VUL Renault Kangoo, Kangoo Z.E. et Mercedes-Benz Citan pour environ 160 000 unités au total, se verra logiquement attribuer la nouvelle génération de la famille Renault Kangoo, thermique et électrique. Le site, qui compte actuellement 2 200 salariés, devrait voir ses effectifs gonfler de 200 collaborateurs et bénéficiera d’un investissement de 450 millions d’euros sur cinq ans. Soit une partie de l’enveloppe de 1,4 milliard d’euros d’investissement promise par le groupe Renault pour la France pour les véhicules électriques et utilitaires.

 

Le nouveau fourgon Mitsubishi à Sandouville

 

Deuxième bonne nouvelle pour ce site qui conserve donc son fleuron : l’attribution de la production du Nissan NV250. Ce nouveau véhicule utilitaire léger, basé sur la plateforme Renault Kangoo, sera produit à partir de la mi-2019. Deuxième site grand gagnant de cette volonté d’accroître les synergies, Renault Sandouville, qui produira sur la plateforme de Renault Trafic le nouveau fourgon Mitsubishi. Ce dernier est destiné aux marchés australien et néozélandais. Pour rappel, l’usine de Sandouville, qui emploie près de 2 000 personnes, est consacré à la production du Renault Trafic et des versions similaires pour Fiat et Nissan. 70 % de la production de l’usine de Sandouville est destinée à l’exportation. Ainsi, en 2017, plus de 104 000 véhicules Trafic ont été vendus dans le monde.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Les concessionnaires peinent toujours à récupérer l'argent des primes à la conversion

Le gouvernement traîne toujours des pieds pour rembourser les distributeurs de l'avance réalisée pour les primes à la conversion. Pourtant, fin septembre 2018, 85 millions d'euros avaient été débloqués.

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page