Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Quel budget par région pour l’achat d’un véhicule neuf ?

Quel budget par région pour l’achat d’un véhicule neuf ?

DriveK, plateforme de marketplace européenne, s’est intéressée au budget moyen des automobilistes français, avec un découpage par régions également.

 

C’est en se basant sur un échantillon de 40 000 demandes d’estimations réalisées entre janvier et novembre 2018 que la plateforme de marketplace européenne DriveK a pu en déduire le montant moyen qu’est prêt à mettre l’automobiliste français pour l’achat de son véhicule. Le résultat en quelques chiffres :

 

- 22 900 euros : le budget moyen en 2018

- 44,6 % : la part des devis concernant des véhicules dont le coût se situait entre 10 000 et 20 000 euros

- 34 % : la proportion des recherches concernant des véhicules dont le prix est compris entre 20 000 et 30 000 euros

- 14 % : la part des utilisateurs de DriveK ayant cherché des véhicules valant entre 30 000 et 40 000 euros

- 4 % : la part des demandes d’estimations sur des véhicules de moins de 10 000 euros

- 2,3 % : la proportion des Français, qui, en 2018, recherchaient un véhicule de plus de 40 000 euros

 

Des résultats qui viennent confirmer les dernières données fournies par AAA data, qui mettent en lumière un interêt croissant des Français pour les VN de catégorie économique et inférieure, au détriment des segments moyen, supérieur et luxe. Toutes ces données, et celles relatives au marché français VN 2018 par carrosserie sont consultables ici

 

Des différences par régions

 

Le budget moyen est loin d’être uniforme selon les régions. Ainsi, le Top 3 des régions dans lesquelles l’investissement est le plus élevé est composé de :

1 - La Poitou-Charentes (23 600 euros)

2 - L’Alsace (23 200 euros)

3 - L’Ile-de-France (23 100 euros)

 

A l’inverse, voici le Top 3 des régions au budget le moins important :

1 - Le Limousin (20 500 euros)

2 - La Bourgogne (20 600 euros)

3 - Le Languedoc-Roussillon (20 850 euros)

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Renault réalise plus de la moitié de ses ventes hors d'Europe

En 2018, le groupe Renault a affiché des résultats contrastés selon les marques et les régions, mais a toutefois conforté ses positions en dehors de l'Europe où il réalise désormais plus de la moitié

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page