Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Lamirault-Schumacher reprend le groupe Guilmault

Lamirault-Schumacher reprend le groupe Guilmault

Entité née du rapprochement des deux opérateurs, le groupe Lamirault-Schumacher réalise déjà sa première acquisition en mettant la main sur le groupe Guilmault. Avec ce rachat, le groupe ajoute plus de 4 000 VN et 8 nouveaux sites à son offre. Il distribue désormais les marques Renault-Nissan de la Bretagne à la Seine-et-Marne sur une dizaine de départements.

 

Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour voir le nouveau groupe Lamirault-Schumacher (LS Group) en action. Rappelez-vous : le 16 octobre 2018, les deux importants distributeurs, Olivier Lamirault et Edouard Schumacher, annonçaient leur volonté de poursuivre leur route en commun et de "construire un projet de rapprochement de leurs entités".

 

Un coup de tonnerre dans le paysage de la distribution automobile surtout quand on mesure l'importance des deux groupes, notamment opérateurs historiques de la marque Renault. Un rapprochement qui permettait ainsi à la nouvelle entité, Lamirault-Schumacher, de devenir un poids lourd de la distribution automobile avec 32 000 VN, 21 500 VO et cumulant un CA de plus d'un milliard d'euros et 1 400 collaborateurs. En outre, le "nouveau" groupe devenait parallèlement incontournable dans le réseau Renault-Dacia avec un potentiel 19 000 VN.
 

Nous avions quitté les deux opérateurs avec une promesse : "nous n'excluons pas un nouveau et rapide développement", nous avait-il dit à l'époque. Voilà qui est fait. En effet, le groupe Lamirault-Schumacher a confirmé à l'Autorité de la Concurrence "sa volonté de racheter à JLG Financière les titres que cette dernière détient directement ou indirectement dans le capital des sociétés Automobiles JLG, Ets Leroux, Haut Anjou, JL Guilmault Mayenne Autos, Sadac et Laval Automobiles".

 

Il s'agit de toutes les affaires Renault-Dacia (*) du groupe Guilmault basées à Fougères, Redon, Vitré (35), Chateaubriand, Ancenis (44), Mayenne, Château-Gontier et St-Berthevin (53). Une acquisition majeure puisque le groupe Guilmaut, historique distributeur du losange pesait plus de 4 000 VN chez Renault-Dacia et faisait partie du Top 100 (86ème en 2017). Au total, avec toutes les autres marques du groupe, l'entité Lamirault-Schumacher approche désormais les 36 000 VN...

 

En outre, ce rachat va permettre au groupe Lamirault Schumacher d'étendre encore un peu plus son influence : présent en Bretagne, en Eure-et-Loir et dans quasiment toute l'Ile de France (92,78,77), l'opérateur ajoute aussi 4 nouveaux départements (35, 44, 49,53) sur sa carte.

 

(*) Le groupe Guilmault était aussi titulaire de la société Autos Liberté, distributeur des marques Hyundai, Alfa Romeo et Subaru à Angers et Beaucouzé (49) mais celle-ci ne fait pas partie de l'acquisition.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le marché européen débute l'année 2019 par une baisse

Après un dernier quadrimestre 2018 en baisse, le marché européen débute logiquement l'exercice 2019 avec un repli de 4,6 %. Avec 1,2 million de VP immatriculés, ce premier mois de l'année 2019 demeure

Electromobilité : les points à retenir du rapport reçu par l'Elysée

Quatre mois après avoir confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes à Patrick Pelata et Xavier Mosquet (BCG Consulting), Emmanuel Macron a présenté les conclusions

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page