Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
RCI Bank and Services maintient ses performances

Malgré des ventes du groupe en recul, RCI Bank and Services affiche de bons résultats.

RCI Bank and Services maintient ses performances

Malgré un marché automobile en repli sur son périmètre, la captive du groupe Renault affiche un volume de contrats de financement stable, ainsi qu’un taux d’intervention historiquement haut.

 

Malgré des vents contraires, RCI Bank garde le cap. Dans un marché automobile en recul de 6,2 % sur le périmètre d’implantation des filiales de RCI Bank and Services, les volumes de ventes des marques de l’Alliance se sont établis à près d’1,8 million d’unités au 1er semestre. Parallèlement, la financière RCI Bank and Services a su maintenir sa bonne santé. Pour preuve : à fin juin 2019, un taux d’intervention record à fin juin, de 43 %, en progression de 1,2 point par rapport au 1er semestre 2018. De même, les volumes de nouveaux contrats de financement ont atteint 918 504 unités, pour un montant total de 10,9 milliards d’euros, stable par rapport à la même période 2018 (11,1 milliards d’euros).

 

Dans le détail, RCI Bank and Services a généré 733 152 contrats sur les véhicules neufs et 185 352 sur ceux d’occasion.  Des dossiers de financement mieux habillés puisque l’activité services s’est intensifiée, avec une hausse des volumes de 5 % par rapport à l’année précédente. Ainsi, ce sont 2,58 millions de contrats d’assurances et de services qui ont été vendus.

 

Un coût du risque total en augmentation

 

Résultat : les actifs productifs moyens de RCI Bank and Services ont progressé de 6,9 % par rapport au premier semestre 2018, pour atteindre 46,7 milliards d’euros. Le produit net bancaire s’est quant à lui établi à 1 008 millions d’euros, en hausse de 2,4 % grâce à l’augmentation conjuguée des activités de financement et de services.

 

Seuls points noirs de ce bilan mi-parcours : le coût du risque total s’est encore accru. De 0,11 % du portfeuille en 2017 à 0,33 % en 2018, il a atteint 0,4 % sur les six premiers mois de l’année. "Depuis le passage à la norme IFRS9 le 1er janvier 2018, le coût du risque inclut une dotation aux provisions sur les encours sains et le hors bilan. La mise en œuvre de cette norme en 2018 entraîne une augmentation du coût du risque notamment en raison de la croissance des encours", souligne la communication de RCI Bank and Services.

 

A noter également, un résultat avant impôt légèrement plus faible qu’à la même période de l’année passée, soit 607 millions d’euros contre 617 millions en 2018. La captive explique cette décroissance par des effets devises négatifs. Estimés à 16,3 millions d’euros, ces effets négatifs sont dus à la dévaluation du Peso argentin et du Real brésilien, ainsi qu'à la dépréciation liée aux activités des services de mobilité, à hauteur de 21 millions d’euros.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe LS ouvrira son showroom McLaren en octobre

C’est confirmé : le groupe Lamirault Schumacher ouvrira les portes du showroom McLaren en octobre 2019. En attendant, l’atelier recevra ses premiers clients dès le 1er août.

PSA : moins de business, plus de profits

Malgré une baisse de ses ventes et de son chiffre d’affaires au premier semestre 2019, le groupe PSA est parvenu à améliorer sa marge opérationnelle et son résultat net.

Les services connectés, nouvel eldorado des distributeurs Mercedes ?

Mercedes-Benz dévoile ses ambitions autour des services connectés. Une potentielle manne financière pour le constructeur…et pour les distributeurs ?

La filière automobile abasourdie par la nouvelle prime à la conversion

Mesure brutale, absence de concertation et manque de vision globale : industriels et distributeurs dénoncent un texte illisible qui rend impossible les projections sur le devenir de la prime à la conversion.

Les véhicules diesel d'occasion exclus de la nouvelle prime à la conversion

La prime à la conversion, en vigueur au 1er août 2019, se recentre sur les VE et les foyers modestes. Seuls les modèles neufs et VO émettant moins de 117 g de CO2 pourront bénéficier d'une aide tout

La nouvelle prime à la conversion entre en vigueur au 1er août 2019

Contre toute attente et sans concertation avec la filière automobile, le gouvernement a publié ce matin au Journal officiel les nouveaux critères d’accès à la prime à la conversion. Comme prévu,

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page