Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Clap de fin pour Norauto-Zanzicar

L'ampleur de l'accord avec le groupe GGP a poussé Norauto à tourner la page Zanzicar.

Clap de fin pour Norauto-Zanzicar

L'accord qui unissait l'enseigne d'entretien et celle de distribution de VO va prendre fin, a révélé le directeur général de Norauto. Les 17 corners Zanzicar sont voués à disparaître.

 

Norauto et Zanzicar vont se quitter. Ils vont mettre fin à l'accord qui les engage dans un partenariat prévoyant l'installation d'espaces de livraison de VO au sein même des centres-autos, d'après Samuel Barnabas, le directeur général de Norauto. Une décision prise en conséquence de l'accord trouvé, au printemps dernier, entre Norauto et le groupe GGP.

 

S'exprimant sur le sujet en marge de la visite des installations de CarStudio, l'un des incubateurs du groupe Mobivia, le directeur de Norauto s'est montré clair quant à la possibilité d'une cohabitation des deux contrats : "nous avons l’habitude d’être exclusif dans nos partenariats". Des propos qui ont scellé le destin de celui signé avec Zanzicar. Les 17 espaces dédiés installés dans les points de vente de Norauto nationaux sont donc voués à disparaître.

 

Contacté par nos soins, Alexandre Parot, le président du groupe éponyme, maison mère de Zanzicar, cherche à relativiser cet événement, considérant que cette phase s'apparentait à un pilote. "Norauto ayant développé sa propre offre VO, notre accord n'avait plus lieu d'être", fait-il cependant écho à Samuel Barnabas.

 

"Notre incursion dans le véhicule d’occasion est en cohérence avec notre stratégie de devenir une plateforme qui agrège un maximum de solutions pour nos clients, a commenté le directeur général de Norauto. Notre objectif est d'être présent en amont sur le VO pour fidéliser le client". Le réseau de centres-autos et le groupe de distribution de Jean-Marie Zodo préparent le déploiement d’un concept de vente VO et de services associés, parmi lesquels la reprise, la garantie, le financement et l’entretien.

 

Pour mémoire, la campagne de recrutement des ressources humaines a débuté, en juillet dernier. "Je ne souhaite, pour l’instant, pas m’étendre sur le sujet des partenariats avec GGP, a temporisé Samuel Barnabas, mais l’approche fournie par le partenariat avec GGP est différente de celle de Zanzicar, car plus complète".

 

(Avec Alice Thuot)

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Parascandola se développe avec Citroën

Le groupe Parascandola devrait ajouter à son réseau, le 1er janvier 2020, trois concessions Citroën et DS. De quoi lui permettre d’atteindre environ 5 500 véhicules neufs vendus à l’année.

Le groupe RCM acquiert 4 nouvelles concessions Mercedes-Benz Trucks

L’entité Saga Mercedes de l’opérateur rachète le groupe Massoni, qui dispose de 4 concessions localisées dans le Périgord et le Limousin.

Le groupe Maurin prend le panneau Ford en Belgique

L’opérateur nîmois ne s’arrête plus et enchaîne les opérations de croissance externe. Selon l’Autorité de la concurrence belge, le groupe serait en passe d’acquérir deux concessions Ford

Renault s'associe à Mobivia pour racheter Exadis

La maison mère de Norauto a confirmé l’information. Elle s’associe au constructeur en vue d’acquérir les 9 plateformes de pièces de rechange d’Exadis, filiale du groupe Laurent.

Livraison de pièces de rechange : Renault en porte-à-faux

Depuis le début de l’été, la plateforme principale du groupe Renault n’arrive pas à assurer les livraisons de ses pièces de rechange, provoquant la colère de son réseau. Renault répond.

Le groupe Maurin poursuit son offensive dans le réseau Volvo

L’opérateur a officialisé son intention de reprendre les affaires Volvo et Honda, situées à Aix-en-Provence. Une acquisition qui lui permettrait d'entrer dans le top 3 des distributeurs Volvo et d’ajouter

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page