Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Aramisauto livre les clients urgents

Les 31 agences du réseau pourront servir de points de livraison.

Aramisauto livre les clients urgents

Le distributeur automobile a pris des dispositions pour avoir la capacité de livrer les véhicules de clients spécifiques. Un plan adopté pour assurer une continuité de mobilité à ceux qui en ont réellement besoin.

 

Rien ne sort plus des concessions. Mais il n'empêche que des Français ont parfois un besoin urgent de prendre possession d'un nouveau véhicule. Dans cette optique, Aramisauto a adopté un plan visant à pouvoir livrer les clients considérés comme étant en urgence, à savoir le personnel soignant, celui de la sécurité civile et celui des forces de sécurité, du secteur de l’agroalimentaire ou encore de la distribution dite essentielle. Une proposition ouverte aussi à toutes les personnes pour qui la voiture est indispensable pour se déplacer (garde d’enfants, déplacements domicile-travail, etc.).

 

"Pour répondre à la demande, notamment de personnes dont l’activité est indispensable dans la lutte contre le coronavirus, nous avons décidé de nous réorganiser afin de proposer à nos clients une solution pour assurer leurs déplacements, explique Nicolas Chartier, le cofondateur d’Aramisauto. Cette semaine, par exemple, nous avons livré de nombreuses personnes travaillant dans le milieu médical mais aussi des particuliers en situation d’urgence", rapporte-t-il les conséquences de la mesure.

 

En pratique, les clients effectuent un parcours d'achat entièrement à distance. Une équipe de conseillers est mobilisée de 10h à 18h pour répondre à toutes les questions. La livraison peut ensuite se faire dans l’une des 31 agences commerciales, implantées en France, dans des conditions de sécurité optimales. Une remise des clés conditionnées à la signature d'une attestation sur l'honneur, encadrée par des process sanitaires et dans un temps limité.

 

En revanche, Aramisauto fait savoir que la reprise d’un ancien véhicule nécessitant l’intervention d’un expert est suspendue. Cette activité n’étant pas compatible avec les recommandations gouvernementales en vigueur.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Thibaud Carissimo, Briocar et Bodemer :

Thibaud Carissimo, ancien directeur des opérations de Briocar et désormais directeur général adjoint de BodemerAuto, pose son regard sur les conséquences de la crise du coronavirus dans la distribution

Des rendez-vous commerciaux virtuels pour les distributeurs FCA

Pour garder le contact avec ses clients, FCA déploie dans ses réseaux européens, notamment français, le programme Distributeur Virtuel. L’idée : organiser des rendez-vous commerciaux via la vidéoconférence.

La PFA définit un pacte de solidarité pour la filière automobile

Jouer collectif pour résister à la crise. C'est le sens du pacte de solidarité et de bonnes pratiques défini par la filière, emmenée par la Plateforme de l'Automobile. Objectif : préparer tous ensemble

Les dix points marquants du marché automobile en mars 2020 : l'effondrement

Mars 2020 devait être le mois où les immatriculations de VP neufs devaient se ressaisir, après un début d'année compliqué par la fiscalité. Or, il n'est finalement rien d'autre que le mois de la désolation.

Comment les concessionnaires peuvent-ils amorcer la reprise ?

Une étude menée en Italie donne quelques éléments de compréhension sur le comportement des acheteurs en cette période inédite. Une extrapolation pourrait aider les distributeurs français à préparer

Pas de Mondial de l'Auto à la porte de Versailles en 2020

Le Mondial de l'Auto, prévu du 29 septembre au 11 octobre 2020 à la porte de Versailles à Paris, n'aura pas lieu. Seuls les événements Movin'On, Smart City et les manifestations dans Paris sont, pour

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page