Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La détention de Carlos Ghosn au Japon jugée arbitraire

Un groupe de travail de l'ONU a jugé, le 20 novembre 2020, que la privation de liberté de Carlos Ghosn au Japon était arbitraire.

La détention de Carlos Ghosn au Japon jugée arbitraire

Un groupe de travail de l'ONU a jugé arbitraire la détention de Carlos Ghosn au Japon. Leur rapport pointe notamment une violation de la Déclaration universelle des droits de l'Homme. Le gouvernement local estime cet avis "totalement inacceptable" et sans portée juridique.
Extrait de l'article :

 

L'affaire Ghosn n'a pas fini de faire du bruit. Ainsi, le 20 novembre 2020, plus de deux ans après l'arrestation du dirigeant au Japon, un...

Taille de l'article : 703 mots
DÉJÀ ABONNÉ ? S'IDENTIFIER
ABONNEZ-VOUS pour accéder à tous les contenus S'ABONNER
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page