Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
BMW : 24 cm de Mini en plus

BMW : 24 cm de Mini en plus

Disparue depuis plus de 25 ans, la Mini Clubman a fait son grand come-back à Francfort. Ce petit break de chasse, disposant des derniers raffinements technologiques de BMW, sera dans les showrooms français le 8 novembre prochain.Après...
...un teasing de près de deux ans où quatre concept-cars ont sillonné la planète, la Mini Clubman est enfin une réalité. La marque a choisi Francfort et l'Allemagne pour dévoiler celle qui sera dans les concessions françaises le 8 novembre prochain. La Morris Mini Traveller et l'Austin Mini Countryman, qui deviendront en 1969 la Mini Clubman Estate, ont enfin une héritière. Une descendance attendue depuis l'arrêt de la production en 1982. Un quart de siècle que les Woody - ainsi étaient-elles surnommées - ont quitté le paysage automobile. Même s'il faudra sûrement patienter pour voir réap-
paraître du bois sur la carrosserie, la Clubman cuvée 2008 ne manque toutefois pas de charme. Ceux qui aimaient la Mini ne seront pas dépaysés : l'esprit Mini est toujours là avec une face avant et un intérieur quasi identiques. Pour les autres, le profil break de chasse de cette Clubman ou son espace supplémentaire pourront peut-être les séduire. Plus longue de 24 cm, la Clubman se montre logiquement plus généreuse. Le coffre voit ainsi varier sa capacité de 260 à 930 litres selon la configuration. Et les passagers arrière seront plus à l'aise grâce au bénéfice d'un empattement plus long de 8 cm. De plus, l'accès à ces places est facilité par la Clubdoor, une porte antagoniste, située sur le côté droit du véhicule.

Récupération d'énergie au freinage et Stop & Start sont au programme

Au chapitre mécanique, pas de surprise puisque l'on retrouve sous le capot de la Cooper le 1,6 litre essence atmosphérique développant 120 ch. Ce bloc issu de la coopération avec PSA fait également les beaux jours de la Cooper S qui gagne, entre autres, un turbo pour voir sa puissance atteindre 175 chevaux. Le Diesel est également au rendez-vous avec la Cooper D qui, comme sur la Mini, accueille le 1,6 l d'origine française développant 110 chevaux. Une mécanique qui affiche une consommation moyenne de 4,1 litres aux 100 km et rejette 109 g de CO2 par km. Un très bon résultat qui n'est pas à mettre au seul crédit de la mécanique puisque, appartenance au Groupe BMW oblige, la Mini Clubman, comme la Mini d'ailleurs, dispose des derniers raffinements technologiques. Récupération d'énergie au freinage et Stop & Start (en boîte mécanique) sont ainsi au programme sur toute la gamme. Grâce à cela, même les mécaniques essence affichent, selon les données du constructeur, des consommations et des rejets maîtrisés. Ainsi la Cooper (120 ch) demande sur un cycle mixte 5,5 litres pour parcourir 100 km et rejette 132 g de CO2. La sportive Cooper S et ses 175 chevaux se contentent de 6,3 litres tout en rejetant 150 g. En action, les ingénieurs nous promettent que le "feeling karting" de la Mini a bien été conservé sur cette version. Cela semble probable puisque les trains roulants sont les mêmes bien que certains tarages soient différents notamment sur la Cooper S Clubman.

Un nouveau chapitre de la saga Mini s'ouvre et, cette fois-ci, tout semble prêt pour faire face au succès. Le 11 septembre 2001, lors du lancement de la Mini, le board de BMW annonçait, avec une certaine réserve, une capacité de production annuelle de 100 000 unités. Aujourd'hui, la capacité atteint 240 000 unités grâce aux 550 millions d'euros d'investissement sur le site d'assemblage d'Oxford. Le triangle de production Mini qui englobe les usines de Hams Hall et de Swindon va produire 800 Mini par jour. Pas sûr que ce soit suffisant.

LA MINI CLUBMAN EN BREF

  • Date de lancement :
    8 novembre
  • Segment de marché :
    Citadines premium
  • Objectifs 2007 :
    13 500 unités (Mini + Clubman)
    A fin août : 9 914 (+ 47,5 %/2006)
  • Principales concurrentes :
    Lancia Ypsilon Sport 1.3 Multijet 105 ch : 19 800 euros
    Peugeot 207 SW RC 1.6 THP 175 ch : 24 000 euros* (dispo mi-novembre)
  • Prix* :
    Diesel de 23 000 à 25 150 euros
    Essence de 21 300 à 27 950 e
    * Estimations JA
  • Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles

    Le choc est total pour le réseau français Mitsubishi. Après une période d'euphorie durant laquelle le constructeur multipliait les nominations, vient le temps de la désolation. Le japonais a annoncé

    Mitsubishi gèle le lancement de ses modèles pour le marché européen

    Coup dur pour les distributeurs européens Mitsubishi. Le conseil d’administration du constructeur japonais a pris une série de décisions dans le cadre de son plan de rationalisation. Le fil rouge

    La newsletter du Journal de l'Automobile revient le 24 août 2020

    Toute l’équipe du groupe Le Journal de l’Automobile vous souhaite de passer un bel été et vous donne rendez-vous dès le lundi 24 août 2020.

    Renault a perdu un tiers de ses ventes mondiales au premier semestre 2020

    La pandémie de Covid-19, et ses conséquences sur l’industrie et le commerce, ont fait perdre au groupe Renault plus d’un tiers de son volume de ventes mondial sur les six premiers mois de l’année

    Jean-Philippe Imparato :

    Alors que Peugeot a vu ses ventes reculer de 42 % dans le monde sur le premier semestre 2020, son directeur avance une hausse de 42 % des commandes sur le seul mois de juin, dont 17 % concernent les modèles

    Central Autos reprend la marque Seat du groupe Magris à Vienne

    Seat sera désormais distribuée par Central Autos, qui a repris le fonds de commerce au groupe Magris. La société, dirigée par Jean-Patrick Coquillat, implante la marque dans le pôle automobile au sud de Vienne,

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page