Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Chic et Choc

Chic et Choc

Avec DS3, Citroën inaugure sa nouvelle signature haut de gamme et se lance dans le segment des citadines à forte personnalité. Le look, le comportement routier et les finitions donnent un résultat à la hauteur des ambitions...
...de la marque aux chevrons. Reste à savoir si le modèle trouvera sa clientèle.

Avec 2 539 modèles vendus entre février et fin mars 2010, Citroën semble avoir réussi le lancement de sa DS3. Il faut dire que la marque aux chevrons a très largement communiqué sur la naissance de sa gamme DS et sur l'arrivée du premier modèle. La citadine s'est offert Marylin Monroe et John Lennon comme parrains, mettant en avant son positionnement anti-rétro. Autrement dit, aux antipodes de ses concurrentes Fiat 500 et Mini. N'en déplaisent à ceux qui appelaient de leurs vœux un retour du modèle mythique DS. Chez Citroën, l'héritage de ce patronyme porte sur le modernisme, mis au diapason de la nouvelle signature, Creative Technologie.

Basée sur la plate-forme de la Nouvelle C3, construite à Poissy, la DS3 partage également 60 % des pièces. La différence porte majoritairement sur la carrosserie. Sa ligne fait d'ailleurs preuve de beaucoup d'originalité, se distinguant là encore de la concurrence. On aime ou non, mais la DS3 ne laisse pas indifférent. La face avant, avec les écopes latérales, et le profil, avec un design de fenêtre arrière innovant, lui donnent un look résolument sportif. Toujours dans cette optique de modernisme, Citroën a également poussé loin le degré de personnalisation avec, au total, 38 combinaisons de teintes possibles, incluant un toit bi-ton, et un catalogue de 12 jantes. Même la clé peut s'accorder à la voiture, au travers d'une pastille de couleurs ! Enfin, le client peut aussi choisir parmi 4 modèles d'adhésif, apposé sur le toit (Urban Tribe, Onde, Perle et Zebra).

Pour faciliter les démonstrations lors de la vente, Citroën a d'ailleurs créé un configurateur 3D spécifique, qui représente un véritable outil interactif. Mais comme d'habitude, la personnalisation a un coût, qui peut vite faire monter la facture ! Par exemple, le client doit débourser 400 euros pour un sticker. Le toit bi-ton et les leds dans les entrées d'air deviennent de série dès le 2e niveau de finition.
A l'intérieur, on retrouve parfaitement la filiation avec la Nouvelle C3, la planche de bord étant identique. Matériaux et finitions se montrent de qualité, sans commune mesure avec l'ancienne C3. On peut juste regretter que la différence entre C3 et DS3 ne porte, au final, que sur une distinction de couleurs, en option à 100 euros.


Plaisir de conduire


Malgré ce flot de personnalisations, Citroën a décidé de simplifier les choses côté motorisations. Ainsi, le moteur VTi 95 est couplé à la finition Choc. Les VTi 120, VTi 120 Airdream, HDI 90 FAP et HDI 90 FAP 99 g, sont disponibles avec la version So Chic, et représentent le cœur de gamme. Les plus gros moteurs, THP 150 et HDI 110 FAP, se vendent uniquement en version haut de gamme, Sport Chic. Le comportement routier a été modifié par rapport à la Nouvelle C3, pour adopter une conduite plus sportive. Le châssis et le tarage des amortisseurs ont été revisités. Nous avons d'ailleurs pu constater ce changement de comportement au volant du THP 150 (qui délivre plus exactement 156 ch), où le plaisir de conduire se trouve au rendez-vous. La voiture adopte un juste milieu entre confort et réactivité. La marque aux chevrons a également travaillé sur l'insonorisation et cela se ressent bien. Le compartiment moteur et les portières bénéficient de joints de bas de marche et le grammage des feuilles d'étanchéité a été augmenté (200 g/m2 contre 90 habituellement sur le segment).


Branchée et polyvalente


Avec 3,95 m de long, la DS3 se révèle plus grande que la Mini (3,71 m) et que la Fiat 500 (3,55 m). Côté habitabilité, les passagers arrière se sentiront donc moins serrés, mais cela reste tout de même difficile pour trois adultes de tenir, notamment en hauteur. Le coffre se montre tout à fait correct, avec une contenance de 285 à 980 litres, et permet d'utiliser la voiture de façon relativement polyvalente. Citroën vise toutefois une clientèle urbaine et branchée, à la recherche d'un véhicule différenciant, roulant essentiellement en ville. Toujours pour coller à cette cible, Citroën propose avec sa DS3 une panoplie d'accessoires High Tech, sous forme de packs. Par exemple, Connecting Box s'adresse aux mélomanes, avec une prise jack, une prise USB, un kit main libre et le Hifi System, qui comprend une 3e voix centrale et un caisson de graves amplifiés (400 euros en option). Le système de navigation My Way s'affiche également au catalogue, allant de 950 euros à 2 350 euros selon les options voulues.

Au final, la nouvelle Citroën remplit bien son rôle de voiture statutaire, tant au niveau du design que des équipements. Avec un prix oscillant entre 15 400 euros et 21 200 euros, la DS3 peut prétendre à un bel avenir. La seule inconnue consiste à savoir si les clients cherchant une voiture branchée se tourneront vers la marque aux chevrons. Les premières ventes semblent en tout cas donner raison à Citroën…

La DS3 en bref



• Date de lancement : Février 2010
• Segment de marché : Citadine
• Objectif : NC
• Principaux concurrents de la DS3 1.6 THP 150 Sport Chic (20 000 euros) :
Mini Cooper S 1.6 Turbo 184 ch (24 350 euros)
Fiat 500 Abarth 1.4 Turbo de 135 ch (18 500 euros)
Alfa Romeo Mito 1.4 TB MultiAir 135 Distinctive (18 700 euros)
• Prix :
De 15 400 à 20 000 euros (Essence)
De 18 900 à 21 200 euros (Diesel)

FOCUS



Un concept en or

Un an après la présentation de sa gamme DS, Citroën dévoile déjà un concept présentant les potentielles évolutions de ses modèles haut de gamme. Ainsi, la DS High Rider se positionne comme un coupé hybride, bénéficiant de la technologie Full Hybrid 4. Le véhicule, couleur Golden Gloss, adopte un moteur thermique Diesel, HDI Fap, et un moteur électrique, positionné au niveau du train arrière. Côté proportions, Citroën annonce un produit relativement compact, 4,26 m, mais ne veut pas tendre vers une silhouette allongée. La DS High Rider adopte une ligne assez musclée, toujours dans l'idée de garder une image sportive.

ZOOM



Survitaminée !

Pour faire face aux modèles Fiat 500 Abarth et Mini Cooper S, Citroën dégaine sa version DS3 Racing. Le bolide a été conçu par le département compétition de la marque aux chevrons. Ainsi, la citadine reçoit un moteur 1.6 200 ch. Le bloc est basé sur la motorisation 1,6 litre THP 150, dont la puissance a été augmentée, de 156 à 200 ch. Le couple bénéficie aussi d'une plus-value de l'ordre de 15 %, passant de 240 Nm à 275 Nm. Le comportement routier devient plus sportif avec un élargissement de 30 mm des voies avant et arrière, et un abaissement de 15 mm de l'assiette.
Côté design, la DS3 Racing reprend les traits de la version classique, mais adopte des couleurs et des matériaux propres. Ainsi, la caisse se teinte de gris foncé, d'orange et de chrome, avec des adhésifs pour renforcer le côté sportif. La face avant reçoit une lame recouverte de carbone, tout comme la planche de bord.
Citroën a décidé de jouer la carte de l'exclusivité, en limitant le nombre de DS3 Racing à 1 000 exemplaires. Chaque modèle reçoit d'ailleurs une plaque dans l'habitacle pour préciser le numéro de production. La commercialisation est attendue pour le deuxième trimestre 2010, avec un prix qui devrait tourner autour des 26 000 euros.

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ouverture des concessions : tous les nouveaux protocoles à connaître

Dans deux jours, les concessions pourront accueillir leurs clients dans leur showroom. Mais pas dans n’importe quelles conditions. Nombre de m2 à consacrer par personne, distanciation, obligation d’information,

Un nouveau chapitre s'ouvre à Flins dès 2021

A l'aube de ses 70 ans, l'usine de Flins va être complétement transformée. Elle ne produira plus de véhicules neufs à partir de 2024, mais sera dédiée à l'économie circulaire. Baptisé Re-Factory,

DS 9 : les commandes sont ouvertes

Avec le début de la commercialisation de la grande berline DS 9, la marque "entre dans la cour des grands", selon le patron de DS Automobiles en France. La gamme débute à 47 700 euros.

Ouverture des commerces : un espoir pour le 28 novembre 2020

Le gouvernement a réuni les fédérations pour envisager la prochaine ouverture des commerces, selon des règles sanitaires strictes. Le CNPA estime que les discussions vont dans le bon sens. Pour l'instant,

Affaire Hory contre PSA : la Cour de cassation ordonne la reprise du contrat de DOPRA

La Cour de cassation vient d'annuler l'arrêt de la cour d'appel de Rennes, qui ordonnait la résiliation du contrat entre la plateforme de pièces de rechange du groupe Hory et PSA. Résultat : le constructeur

Jacques-Edouard Daubresse bientôt directeur de DS France

Selon nos informations, la direction générale de DS France devrait prochainement être confiée à Jacques-Edouard Daubresse, directeur pièces et services de PSA.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page